Après 11 semaines de « confinement » en Suisse, nous sommes prêtes ma camarade Leilany et moi-même à rentrer à l’internat. Nous avons reçu toutes les autorisations du Consulat de France à Genève pour que mon papa puisse nous descendre en voiture le samedi 30 mai.

Avec le recul, cette période a eu des côtés assez agréables quand même et s’est, dans l’ensemble, très bien passée. J’ai surtout, pour ma part, bien pu me remettre de ma blessure grâce à mon physio qui a pu me voir 1 à 2 fois par semaine. Depuis 15 jours, j’ai eu le feu vert du médecin du sport en Suisse pour reprendre le tennis à 100% et le fitness à 80%.

Au niveau scolaire, nous avons continué les cours par visions conférences et comme nous sommes notés pendant ces semaines où nous étudions à distance, pas le choix, nous devons continuer à bien bosser !

Au niveau fitness, nous avions également 4-5 fois par semaine des visions conférences avec notre coach Manu, top les cessions et toujours bien organisées.

Dès le 11 mai, mon coach du Stade-Lausanne Tennis Hervé, nous a incorporé, Leilany et moi-même dans quelques groupes afin que nous puissions nous entraîner. Nous avons ainsi pu faire 2 à 3 entraînements par semaine et ça c’est le top. Cela me permet aussi de revoir mes copines de tennis et d’avoir de bons moments de rigolade.

Etant membre aussi du tennis club de St-Sulpice, nous avons pu nous y rendre pratiquement tous les jours depuis le 18 mai. Nous avons eu de la chance car c’est un magnifique club à 2 pas du lac.

Nous avons également fait 2 cessions d’entraînements avec la team de Leysin-Tennis et ma copine de double Emilie, que du bonheur !

 

Vu les restrictions sanitaires, nous n’avons pas pu trop faire découvrir la Suisse à Leilany mais nous avons quand même visité la maison du chocolat Cailler et la maison du Gruyère. Elle a adoré 🙂

Concernant notre retour à l’Académie, il se fera avec des restrictions d’hygiène et de distanciations sociales très strictes. La direction de l’école française a décidé de prolonger l’année scolaire jusqu’au 3 juillet et l’année tennistique jusqu’au 1er août. Pour ma part, je suis dans l’attente du maintien ou non des championnats suisses qui devraient avoir lieu à Berne et, selon cette décision, je pourrai planifier la date de mon retour en Suisse et enfin de vraies vacances à la maison.