Après 4 jours de préparation au sein de mon club du Stade-Lausanne, nous sommes partis le jeudi 9 janvier en direction de Kriens. En effet, ce Championnat Suisse se déroule dans la région de Lucerne, entre Kriens et Littau pour les rencontres ainsi que Dierikon pour les échauffements.

Mon 1er match était planifié pour le vendredi à Littau en 6ème rotation. Autant vous dire que la journée allait être longue. Après, une mauvaise nuit et un mauvais entraînement matinal, je suis partie me reposer un moment dans la chambre. J’ai refait un nouvel échauffement avec mon coach Hervé Quéré en début d’après-midi et je sentais mieux la balle et les sensations revenaient gentiment. Il ne s’agissait alors plus qu’à attendre mon tour mais avec environ 2h30 de retard en raison de longs matchs précédent le miens, j’ai passé une partie de l’après-midi à Kriens afin de regarder les autres matchs. Je me suis déplacée à Littau aussitôt que le match en 4ème rotation était terminé.

Pour ce 1er tour dans le tableau principal de la catégorie reine “W18”, je jouais une fille née en 2002 et classée N4/51. J’avais déjà joué cette fille au même championnat et même endroit il y a 2 ans. J’avais perdu 1/6, 4/6. C’est dire que j’attendais ce match avec un mélange d’appréhension et de volonté de prendre ma revanche après 1 année et demie à la Mouratoglou Tennis Academy. Ce match fut une grosse bataille mais j’ai réussi à rester solide et concentrée, j’ai bien servi avec environ 5 ace et j’ai gagné 7/6, 7/5 ! Quelle belle victoire ! J’étais hyper heureuse, mon travail commence à payer et à lire Swiss Tennis, il semblerait que j’ai pu créer une belle surprise:

Dans la catégorie reine des filles, Laura Wipfli (R2, Ecublens), issue des qualifications, a elle aussi créé une belle surprise. Elle a battu Lisa Küng (N4.51, Stein am Rhein) en deux manches serrées 7-6, 7-5 pour affronter au deuxième tour Julie Sappl (N3.45, Neuchâtel), tête de série numéro 4

Pas de répit, samedi en début d’après-midi, j’avais mon prochain match contre une N3 45 ! 

Après une très bonne nuit de sommeil, j’étais prête pour ce match. Pas de stress, juste prendre le match comme expérience et me faire plaisir. J’ai abordé le match en étant solide et parfaitement dans ma bulle, pour remporter le 1er set 6/2 contre une adversaire qui était peut-être surprise et qui semblait chercher des solutions.

Photo sur le site Swiss Tennis

Puis au 2ème set mon adversaire a repris confiance alors que de mon côté je suis sortie de ma bulle et ai commencé à faire pas mal de faute, pour perdre ce 2ème set 3/6. Je n’ai pas su rentrer à nouveau dans ma bulle au 3ème set, c’est uniquement lorsque je perdais 1/5 que je me suis à nouveau lâchée et que cela semblait revenir comme au 1er set, mais c’était bien trop tard. J’ai perdu ce match 6/2, 3/6, 2/6. Un petit peu de déception car j’aurais dû gérer différemment mentalement ces 2 derniers sets et les deux coachs (Hervé Quéré et Erfan Djahangiri) qui ont suivi mes matchs étaient d’avis que j’avais prouvé lors du 1er set que je pouvais gagner, mais bon, le tennis c’est aussi beaucoup de mental. Il va donc falloir que je travaille cet aspect et c’est parfait car je vais commencer un programme à la Mouratoglou Tennis Academy.

A en croire Swiss Tennis, il semblerait en tout cas que mon jeux était redoutable:

La deuxième demi-finale voit aux prises les têtes de série 2 et 4, respectivement Sophie Lüscher et Julie Sappl. Tandis que Lüscher n’a perdu aucun set, Sappl a concédé une manche lors de son entrée en lice contre la redoutable Laura Wipfli

J’ai eu en tout cas beaucoup de plaisir à jouer contre mes adversaires qui avaient un excellent niveau de jeux.

Je suis repartie le lundi matin 13 janvier pour le Sud de la France mais j’espère revenir en Suisse autour du 23 janvier pour un tournoi ITF junior à Oberentfelden. D’ici là, retour à l’école ainsi que mes entraînements.

Mon planning pour les 3 prochains mois sera bien chargé puisque je devrais en principe aller à Grenoble pour un tournoi et je suis aussi inscrite à 2 ITF en France. Puis viendra les matchs par équipes durant lesquels je représenterai le Monte-Carlo Country Club que j’ai rejoint début 2020 en tant que licenciée en France.

 

Photo credit: Daniela Frutiger/freshfocus